Interviews de
Slash

Toute première fois…

Propos recueillis par Morgan Rivalin
Entretien téléphonique 4 mai 2011-06-25

A l’occasion de la réédition Deluxe truffée de bonus de son premier album « solo » et à la veille d’une tournée qui le mènera au zénith de Paris le 12 juillet prochain, nous avons joint le plus célèbre des guitaristes chapeautés pour lui parler de ses premières fois. Slash, c’est à toi !

Rockhard : Ton premier héros musical ?
Slash : Hum… j’ai du mal à choisir entre les membres des Who et des Rolling Stones. Enfant, en Angleterre, il s’agissait des deux groupes auxquels je m’identifiais le plus.
Et quand je dis « enfant », je devrais  peut être dire « bébé » ! (rires) Je reste un énorme fan de ces deux groupes aujourd’hui.

Ton premier disque de Rock ou metal ?
J’en ai entendu énormément chez mes parents avant d’acheter les miens.. Mais vers l’age de 13/14 ans comme je ne travaillais pas encore, il m’arrivait plus souvent de les mettre dans ma poche… Oui, tu m’as bien compris ! Je m’octroyais souvent ce genre de « remise à cinq doigts », comme les américains les appellent… (rires).
Surtout, quand j’ai commencé à vouloir faire de la musique mon métier.
Je disséquais des disques de tous les styles à longueur de journées. Les acheter tous était impossible… Et le premier que j’ai volé fut sans doute le premier Led Zeppelin !

Ton premier instrument ?
En CM2, on m’a forcé à jouer de la flûte à bec. En Angleterre, j’ai également fait un peu de batterie et de piano, à l’âge de 8 ans. Mais la guitare est le premier instrument dont j’ai joué de mon propre chef. Pourtant, je ne l’avais pas prémédité. C’est chez mon copain d’enfance Steven Adler, le batteur de Guns N’ Roses, que j’ai joué de la guitare électrique pour la première fois. Je n’y avais pas pensé avant ! Voir ce superbe instrument posé dans un coin m’a donné envie d’en jouer…Puis, c’est dans le grenier de ma grand-mère que j’ai mis la main sur ma première guitare : une acoustique de flamenco qui n’avait qu’une seule corde…
j’ai appris à jouer pas mal de morceaux sur une seule corde avant qu’on m’explique comment en ajouter d’autres ! (rires).

Ta première cuite ?
La première ? Je ne m’en souviens pas…
Les dix premières devaient être trop proches les unes des autres ! (rires)

Ton premier groupe ?
Au collège, nous avons monté un groupe avec tous les musiciens de l’école. Je n’avais que 15 ans, mais pour moi, c’était du sérieux. Les autres voyaient ça comme un hobby, pas moi. Je pouvais répéter pendant des heures… Tout le monde devenait dingue ! (rires) Au lycée, j’ai formé plusieurs groupes instrumentaux afin de jouer mes compositions, puisque je ne pouvais pas trouver de chanteur digne de ce nom. Et assez rapidement, j’ai rencontré Axl et Izzy…j’avais 18 ans.

Ton premier concert ?
j’ai donné des concerts dans les fêtes, parfois même dans des fêtes d’anniversaires…
Je me souviens assez mal du premier concert de Guns N’ Roses, même si je sais qu’il a eu lieu au Troubadour, à Los Angeles. Dans mes souvenirs, c’était pas mal ! En tous cas pour un début…

Ta première tournée ?
La première vraie tournée « pro » à laquelle Gn’R a pris part fut celle de The Cult, en 1987. Avant cela, et après le concert du Troubadour, nous avions joué à Seattle et devions faire une mini tournée dans le coin. Mais en réalité, nous n’avions donné qu’un seul concert… (rires)

Ton premier tour bus ?
Nous étions à Seattle dans la bagnole d’un pote, une veille Oldsmobile. Notre matériel remplissait toute la voiture, mais après quelques contorsions, nous avons tout de même réussi à entrer dedans ! (rires)

Ton premier Disque D’or ?
Je n’ai jamais prété aucune importance à ces trucs…en général, je les donnais.
Récemment, Perla, ma femme, m’a demandé où mes Disque D’or et de Platine se trouvaient. J’étais incapable de lui répondre ! Du coup, elle en a fait faire de nouveaux. Ils sont à la cave…

Ta première groupie ?
Ah, il ne s’agissait pas de la première, ma ma femme m’a récemment rappelé une anecdote « savoureuse » ?
Un jour, en coulisses Izzy et moi avons soulagé une envie pressante dans plusieurs canettes de bières… Sans rien demander, des groupies qui passaient par là les ont descendues d’une traite ! Et le meilleur est qu’elles étaient convaincues d’être complètement bourrées ! (rires)

 | Les dernières news concernant les interviews de Slash
> Autres interviews de Slash

> Archives News
> Dernières News