Ven. 17/08/2018 - 19h25
Rédigé par Slash2baz
Slash est parti pour le tourbillon promo de son nouvel album "Living The Dream".
Aujourd'hui, vous pouvez découvrir le deuxième extrait de ce nouvel album ci-dessous:
Ca s'appelle "Mind Your Manners", "attention à vos manières!" en français dans le texte.
Pour la petite histoire, elle fait partie des titres que le groupe a écrit lorsque les membres se sont retrouvés en pré-production au mois de janvier 2018. C'est le premier jam qu'ils attaquaient lorsqu'ils arrivaient tous au studio.



Autre info, Slash a donné plusieurs interviews très intéressantes dont une pour Rolling Stone, une pour Forbes,  et une pour Variety.

Commencons par ce qu'il faut retenir de son interview à Rolling Stone Magazine:

On sent passablement agacé par les questions insistantes du journaliste à propos de Guns...
- Slash & Axl se sont reconciliés en premier par téléphone.
- Au début la réunion était question que des 2 shows de Coachella
- Ca lui a manqué de ne pas jouer avec AxL et Duff
- il est sobre depuis 2006
- Il se considère dans GnR mais n'a pas de contrat
- Il a du fun à jouer les chansons de "Chinese Democracy"
- A propos de nouvelle chansons avec Gnr, il boote à chaque fois en touche, "si ça doit arriver ça arrivera et voilà" [...] "je ne commencerais pas à allumer cette mèche"
- Lorsque le journaliste lui demande quelle a été la première chose qu'il a échangé avec Axl lors des retrouvailles, il botte encore en touche. Il prend soin de ne rien dire de négatif sur Axl.
- Il dit que la réunion des Guns n'a rien à voir avec son divorce d'avec son ex femme Perla.
- Il aime bien jouer avec Richard Fortus et dit que Frank Ferrer est là depuis plus longtemps que lui dans le groupe !
- Il n'a jamais parlé de la reformation avec Matt Sorum.
- Concernant Izzy Stradlin', il n'en parle pas et botte encore en touche lorsqu'on lui demande de commenter sa réaction de ne pas participer.
- Slash parle d'Eric Dover en disant que c'est un super guitariste, qu'il sait chanter mais qu'il était super mal à l'aise à la place de frontman durant Snakepit.
- Slash et les Guns ont décidé collectivement de ne aps mettre "One In A Million" dans le boxset Appetite.
- Il parle de Velvet Revolver comme n'étant pas cool en relatant qu'il fallait gérer le comportement de Scott Weiland.
- Slash a toujours son défibrilateur et son coeur est revenu à la normale.
- Il aime bien Greta Von Fleet !

Slash france mind your manners 2018 interview forbes rolling stone variety gene kirkland

Ensuite, voyons ce qu'il faut retenir de son interview à Forbes :

- Slash est fier de Frank Sidoris qui fait toutes les rythmiques et du travail accompli sur le nouvel album des Conspirators.
- Slash ne ré-écouter jamais les anciens albums mais il s'est replongé sur Apocalyptic Love pour travailler la setlist de la tournée et estime qu'il y a de très bonnes chansons dessus.
- Il est très content et soulagé d'être rabiboché avec Axl
- Il s'exprime sur la célébrité et comment parfois il n'est pas simple de la gérer surtout pour un jeune groupe. Il se rappelle avoir joué au Tokyo Dome avec Michael Jackson et ce qu'était être célèbre en l'observant...
- Slash va jouer déjà 4 nouvelles chansons sur la tournée US de cet automne: "Driving Rain", "My Antidote", "Mind Your Manners", Call Of The Wild".

Voici ce qu'il faut retenir de son interview à Variety:

- Le moment de retrouvaille le plus étrange pour lui a été le premier soundcheck au Troubadour
- Chester Bennington (Linkin Park) aurait du être l'interprête de "Dr Alibi" mais pour des raisons légales, il n'a pas plus le faire. Slash a envoyé la démo à ses proches. Si ils veulent sortir la chanson, ils peuvent le faire.

Enfin, Slash a sorti une petite appli web de pinball : https://pinball.slashonline.com/
C'est plus un gadget qui vont créer un playlist spotify en fonction de votre score.

Slash france studio snakepit conspirators smkc 2018 living the dream



News lue 2121 fois.
Share
Sam. 11/08/2018 - 08h09
Rédigé par Slash2baz
Slash france new interview 2018 times classic rock conspirators myles living the dream guns n' roses
La valse des interviews commencent à apparaitre avec notamment deux parues cette semaine.
Slash étant en promotion pour son nouvel album "Living The Dream", il parle de tous les sujets même celui des Guns, d'ailleurs principalement de Guns...

Tout d'abord, commencons par une interview qu'il a accordé au Times alors qu'il était encore en Islande.
Il évoque dans un premier temps son enfance à Los Angeles, ses parents artistes, le milieu hippie dans lequel il a grandi, la séparation de ses parents, le BMX, sa rencontre avec Steven ADLER, comment il a commencé la guitare...
Il parle ensuite de l'époque où Guns étaient fauchés et du fait qu'il adorait cette période où c'était eux vs le reste du monde.

Concernant la réunion des Guns, il explique que pour lui, ça a été un gros poids en moins sur ses épaules.
Dès qu'ils ont répété avec Axl, la camaraderie est revenu et ce qui devait être deux shows seulement se sont transformés en une énorme tournée.
Il explique qu'il y a une rumeur comme quoi il y a eu un ultimatum sur le fait qu'il arrive en retard mais en réalité, il était même en avance aux répétitions ! Slash explique que c'était ce qui lui avait fait quitté le groupe dans les années 90, et là, le voir si pro et de bonne humeur, meme après qu'il se soit cassé le pied, c'était assez hallucinant pour lui !

Concernant les Conspirators, il explique que c'est comme avoir une maitresse et une femme. Il explique que c'est assez différent car les Conspirators c'est son groupe mais il n'est pas dictateur. Il écrit la musique, Myles vient avec les paroles et le groupe jamme. Ca lui rappelle un peu le principe des albums live qu'il aime.

Il termine en expliquant qu'il travaillait sur un nouveau modèle de flipper.

Ensuite, une autre interview de Slash va paraitre dans le prochain Classic Rock Magazine qui sortira le 21 aout. Voici quelques extraits.

A propos de Guns, apparemment, tout le monde aimerait faire un album studio mais à cause de la tournée, ils n'ont pas pu s'assoir autour d'une table pour tout planifier. Donc pour le moment il n'y a pas de plans pour ça.

Il explique aussi que lorsqu'il écrit un riff, il ne se dit pas : "c'est pour Guns ou c'est pour SMKC", il est juste influencé par l'environnement dans lequel il se trouve mais au final un riff reste un riff, il peut s'adapter partout, tout dépend ce qu'il en fait.




News lue 5545 fois.
Share
Sam. 04/08/2018 - 07h51
Rédigé par Slash2baz
Alors que Slash est de retour à Los Angeles, il enchaine sur la promo de son nouvel album "Living The Dream" qui sortira le 21 septembre 2018.
Pour l'occasion, il était invité hier au Rainbow Bar où son ami Eddie Trunk donnait son émission de radio. 
Nous vous posterons l'interview de Slash dès qu'elle sera dispo en podcast (elle s'est déroulée cette nuit).
EDIT: lien vers le podcast

Voici ce qu'il a dit lors de cet entretien:
- Il est en tournée avec les Conspirators en Septembre / Octobre 2018 aux USA puis avec Guns en Novembre. Il repart avec les Conspirators en janvier / février 2019 en Europe puis pause en mars parceque Myles doit bosser avec ALTER BRIDGE. Ensuite, l'Amérique du Sud en Avril toujours avec les Conspirators puis les festivals d'été en Europe.
- Concernant un nouvel album des Guns; le groupe en parle entre eux, ils ont apparemment envie de faire de nouvelles chansons mais Slash reste prudent quant il s'agit de parler de cet aspect de Guns n' Roses.
- Le public le plus fou qu'il ait vu sur cette dernière tournée européenne de 2018 fût à Florence où il a vraiment eu l'impression que le public allait imploser !
- Slash a toujours eu en ligne de mire de continuer l'aventure avec les Conspirators et ce, malgré la reformation avec les Guns.
Il est resté constamment en contact avec les gars du groupe malgré les deux ans de tournée avec Guns.
- Il s'entend bien avec les Guns et ce qui lui a fait le plus bizarre c'est le soundcheck au Troubadour lorsqu'il était avec Axl et Duff pour la première fois depuis des lustres.
- La setlist des concerts des Conspirators sera composé à 90% de chansons...des Conspirators !

En attendant voici une photo du guitariste durant l'interview:

> Toutes les infos sur "Living The Dream"

slash france eddie trunk sirius xm volume rainbow bar living the dream 2018
La radio sur laquelle officie Eddie Trunk vous fait gagner un voyage pour assister à l'événement spécial des Conspirators le 11 septembre au Whisky A GOGO à Los Angeles. Il y aura probablement un concert et une écoute de l'album avant sa sortie.
> Lien vers le concours (ouvert uniquement aux résidents US)

slash france sirius xm living the dream whisky a gogo

Enfin, il y a deux jours, Slash était au Mates studios pour signer toutes les Epiphone Firebird Signature, une bonne centaine, avant qu'elles partent chez les revendeurs. Elle coutera environ 900 euros chez nous et sera dispo à partir de la rentrée en septembre.
Vous pouvez déjà la pré-commander.

Slash france mates studio gibson epiphone firebird signature
En sachant que d'autres modèles sont encore en prévisions. Deux modèles vont être annoncés dans quelques semaines dont une Gibson Double neck....
 Slash france epiphone firebird signature

News lue 7387 fois.
Share
Ven. 27/07/2018 - 23h27
Rédigé par Slash2baz
Cela faisait depuis octobre 2017 que Myles n'était pas venu donner un concert en France. C'est donc pour la seconde partie du leg européen du "Year Of The Tiger" Tour qu'il est programmé à l'affiche du Cabaret Sauvage, petit chapiteau à l'ambiance champêtre situé juste derrière le zénith de Paris à La Villette.

C'est sous un soleil de plomb que nous arrivons pour discuter avec quelques fans présents. La chaleur allait-elle rendre ce concert compliqué pour Myles ? Que neni ! le public rentre calmement vers 19h et c'est à 20h que la 1ere partie commence.
Dorian Sorriaux, guitariste de The Blues Pills d'à peine 23 ans, ouvre le bal avec son look à la Art Garfunkel de la grande époque avec son style de pop blues des '70s. Plutôt agréable !

Slash france myles kennedy cabaret sauvage 2018 year of the tigger
C'est à 21h que Myles entre sur scène accompagné de Tim à la base et son vieux camarade Zia à la batterie.
Et c'est avec un titre d'ALTER BRIDGE qu'il ouvrira le bal.
Ce soir, la salle est cosmopolite; des portuguais bien bruyants aux brésiliennes en passant par des anglaises, des allemandes, des belges... hey mais les 2 étoiles elles sont à qui hein ? Myles le sait et encourage le public parisien à se lever. Pas évident de faire un concert assis de toutes manières même si les chaises nous aideront finalement lorsque la chaleur de la salle nous rend fébrile.

Les titres de l'album solo de Myles passent très bien le cap du live quelqu'ils soitent; joués en solo ou en groupe, le chanteur parvient toujours à nous amener là où il le souhaite.
Premier titre de Slash joué ce soir: "Starlight" guitare / voix. La chanson avait déjà été jouée maintes fois avec Slash à la guitare lead lorsque sessions unplugged à l'époque donc le rendu est finalement assez similaire, les fioritures de Slash en moins.

Myles attaque une version Johnny Cashien du classique d'IRON MAIDEN "The Trooper" avec une vibes country; détonnant mais pas déconnant ! L'ambiance monte encore d'un cran.

Le chanteur parle beaucoup plus entre les titres qu'avec Slash; il y a une vraie proximité à joué dans une petite salle avec 400 personnes grand maximum dans l'audience.

Myles attrape son dobro et entame une autre reprise surprenante de "World on fire" à la résonator. Super version vraiment originale pour le coup.

Pour cloturer ce show d'1h40 environ, c'est "Love Can Only Heal", probablement une des toutes meilleures chansons de son album solo qui est interprétée....avec son solo final épique.

Long salut et Myles quitte la scène sous les applaudissements des fans.

Slash france myles kennedy cabaret sauvage paris Slash france myles kennedy cabaret sauvage paris Slash france myles kennedy cabaret sauvage paris

Son: bon
Lights: basiques
Ambiance: calme
Moment fort: Lorsque tout le monde se lève sur "Haunted By Design" et au rappel
Setlist:
Devil On The Wall
The Great Beyond
Ghost of Shangri La
Haunted by Design
Starlight
Addicted To Pain
Turning Stones
Nothing but A name
The Trooper
White Flag
Songbird
Wonderful life / Watch over You
Traveling Riverside Blues
World on Fire
Year Of The Tiger

All Ends Well
Love Can Only Heal

Pour en savoir plus sur Myles Kennedy en solo, c'est sur www.myleskennedy.fr

News lue 3778 fois.
Share
Mer. 25/07/2018 - 13h30
Rédigé par Slash2baz
La tournée européenne des Guns vient tout juste de se terminer mais Slash ne s'arrête pas de travailler.
En effet, les Conspirators sont bien de retour avec un nouvel album "Living The Dream" qui sort le 21 septembre et un nouveau single "Driving Rain" disponible dès aujourd'hui sur toutes les plateformes.

Slash france driving rain myles kennedy conspirators single living the dream 2018 cover
SLASH décrit la création de "Driving Rain": "C'est un riff que je me souviens avoir joué avec les gars pour la première fois dans une salle du New Hampshire lors de la tournée "World on Fire", explique SLASH.
"Nous sommes partis d'un riff de guitare assez cool que nous avons fait tourner, et à partir de ce moment-là, le reste de la chanson a commencé à se créer dans mon esprit pendant que nous étions sur la route. Nous avons tout rassemblé cette année et Myles a trouvé une mélodie géniale pour cela. "
MYLES KENNEDY ajoute: "Le riff rappelle beaucoup le Aerosmith old school. Il y a un certain funk qui est irrésistible. Sur le plan des paroles, il s'agit d'une histoire de quelqu'un qui travaille sur la route - ce pourrait être un musicien, et ce pourrait être un vendeur itinérant. Ce qui le rend intéressant, c'est que ce mec a une petite amie ou une conjointe qui continue de rechuter, et elle finit par le faire rentrer à la maison. Elle est misérable et retombe dans de mauvaises vieilles habitudes, ce qui l'oblige à se tourner vers elle pour sauver son cas."

Vous pouvez l'écouter ci-dessous:



Slash envoie ce communiqué à propos de l'album, du processus à la sortie. Vous avez tout. Bonne lecture !

Cela fait quatre ans que nous n'avons plus entendu de nouveaux morceaux de SLASH. Mais le guitariste a à peine passé ce temps à se détendre, loin de là, en fait. Tout d'abord, il y a eu une période de 18 mois de tournée mondiale à travers 20 pays pour promouvoir le second album de SLASH FT MYLES KENNEDY & THE CONSPIRATORS, "World On Fire" sorti en 2014, qui a vu le groupe jouer à dans des salles blindées partout des États-Unis au Royaume-Uni, de l'Europe à l'Australie, de l'Amérique du Sud à l'Asie du sud est.

Puis, presque immédiatement après la fin de la tournée à Las Vegas au nouvel an 2015, il a été annoncé au monde que le guitariste, après environ 20 ans, serait en passe de rejoindre Guns N 'Roses dans une réunion historique avec Axl Rose et Duff McKagan.

Depuis, SLASH et les membres du groupe Gn'R ont parcouru le monde et joué dans plusieurs arenas et stades, devant des millions de fans du monde entier pour ce qui a été une tournée record.
Mais même avec toute l'éffervescence de la réunion, le groupe de SLASH n'était jamais loin de son esprit.
"J'ai toujours prévu de revenir avec les conspirateurs dès quepossible, et continuer avec ce que nous avons commencé ", dit-il.

Ce qui nous amène à LIVING THE DREAM, le nouveau disque du groupe qui, en plus de SLASH et du chanteur KENNEDY, comprend également le bassiste TODD KERNS, le batteur BRENT FITZ et, faisant ses débuts sur disque après plusieurs années de travail live avec les Conspirators, le guitariste rythmique FRANK SIDORIS.

L'album, leur troisième en tout après "World on Fire" et "Apocalyptic love" de 2012, est probablement l'album le plus collectif jusque là.

De l'énergique riff d'ouverture de "Call of the Wild" au funk rock à la wah de "Read Between the Lines", l'envoutante "Lost Inside the Girl" aux grooves profonds des années soixante-dix de "Serve You Right", du quasi classique "The Great Pretender "aux refrains massifs et entêtants du premier single "Driving Rain", LIVING THE DREAM rassemble un recueil de sons et de styles 12 pistes bien arrangées et bien exécutées, le tout avec la marque reconnaissable de SLASH." et de ses solos lyriques et électriques.

"C'est une progression naturelle de 'World on Fire', c'est certain", dit SLASH à propos du nouveau album.
"Je pense qu'il y a un peu plus de diversité-certaines des idées ne sont pas vraiment ce que je considère comme prévisible" Dans le même temps, ajoute-t-il," le disque est aussi un peu plus structuré, avec des chansons plus courtes et plus précises que la dernière fois. "
KENNEDY est d'accord. "Je ne sais pas s'il y a autant de chansons épiques que sur notre précédent disque", dit-il. "Bien qu'il y ait des chansons qui vous font voyager, comme "Lost Inside the Girl". Mais dans l'ensemble, beaucoup de ces chansons comme 'My Antidote', 'Read Between the Lines', 'Slow Grind' - elles sont assez précises, et correspondent définitivement au type de son auquel nous sommes connus.
Il y a un certain type de son que nous avons développé au fil des ans, et vous pouvez l'entendre avant et au centre sur ce disque."

"C'est juste un instantané d'où nous en sommes", poursuit SLASH, résumant LIVING THE DREAM.
"Ce qui est ce que nous allons faire avec chaque nouvel album; être présent dans ce que nous faisons et arriver à quelque chose qui est représentatif et reflète ce moment dans le temps. "

Pour SLASH et le groupe, ce moment n'a jamais été comme dans le passé. L'origine de ce qui allait devenir LIVING THE DREAM a d'abord été créé durant la tournée World on Fire, quand SLASH a commencé à apporter du matériel pour le groupe à travailler au soundchecks.
"Historiquement, la façon dont nous écrivons; nous sommes sur la route et j'ai ma guitare avec moi, je viens avec des idées assis dans la chambre d'hôtel ou dans le vestiaire ou même parfois dans le bus ", explique SLASH.
"Quand j'ai quelque chose, je vais l'apporter au soundcheck et je vais commencer à jammer avec Frank,  Todd et Brent. Alors Myles va commencer à fredonner des idées dans le dictaphone de son téléphone, et c'est ainsi que le noyau de ces chansons débute."

"Je peux vous dire que c'est la façon dont cela s'est passé pour certaines des premières chansons, comme 'Lost Inside the Girl' et 'Serve you right', "dit KENNEDY. "Nous étions en tournée en Europe en 2015, et aux soundchecks, Slash commencait à jouer un de ces riffs et tout le monde se joignait à lui.
Je me souviens d'avoir saisi mon téléphone et chanté quelques idées ici et là, j'étais vraiment excité à propos de ces deux pistes.
Et à ce moment-là il y avait des idées de quelques autres morceaux, comme "The Great Pretender" et "The One You Loved Is Gone".
Nous étions définitivement engagés dans le processus d'écriture d'un nouvel album. "

Le plan, selon SLASH, "était que nous allions finir la tournée World On Fire, prendre une petite pause, puis allez directement dans en préproduction et commencer à bosser sur un nouveau disque. "
Ce qui, bien sûr, n'était pas tout à fait ce qui est arrivé. Au lieu de cela, la réunion de Guns N 'Roses a été annoncée, et SLASH est allé directement aux répétitions avec ce groupe. Comme Gn'R partait sur la route, KENNEDY s'est réuni avec son autre groupe, Alter Bridge, pour un album et une tournée, et a finalement commencé à écrire et enregistrer ses débuts en solo ("Year Of The Tigger"). Tout travail sur un nouveau disque des conspirateurs a été mis en attente indéfinie. Ce n'est qu'en décembre 2017, en fait, que SLASH, avec GN'R en pause, est retourné à L.A. et a repris l'écriture sérieusement pour les Conspirateurs.

En plus de chansons qui avaient déjà été travaillées, il a utilisé son temps à la maison pour écrire quelques nouvelles chansons comme la bien affutée chanson rock "Slow Grind" et la piste qui deviendrait la chanson qui cloture l'album, "Boulevard of Broken Hearts".
Puis, en janvier de cette année, SLASH et The Conspirators sont finalement revenus ensemble dans une salle de répétition à L.A. pour collecter ce qu ils avaient créé depuis ces quelques dernières années.

"Je n'appellerais même pas ce que nous avons fait des répétitions", dit SLASH. "C'était vraiment histoire de se remettre en forme après avoir été séparés pendant si longtemps. " 
Mais pendant que le groupe redécouvrait son groove à nouveau, de nouvelles chansons ont continué à venir.
L'énergique "Mind Your Manners" alimenté par un riff SLASH turbochargé et un rythme à double temps, a été écrit le premier jour des répétitions.
"Je me suis juste ramené en répétitions avec quelque chose pour nous échauffer", dit SLASH. "C'était la toute première chose sur laquelle nous avons jammé. Et à partir de là, nous sommes retournés à revisiter les vieilles chansons, en les peaufinant et travaillant les arrangements ensemble. Ensuite, nous avons répété tout et sauté dans le studio et commencé à enregistrer. "

Les sessions LIVING THE DREAM, qui ont débuté fin mars, ont vu le groupe rejoint le producteur Michael "Elvis" Baskette, qui a également dirigé World on Fire. Mais tandis que le producteur est resté le même, le studio a changé cette fois, avec SLASH optant pour driver les opérations depuis son nouveau studio d'enregistrement, Snakepit Studios. [Notes de Slash France: nouveau studio qui n'a rien à voir avec le Snakepit Studio des années 90/2000].
"Il y a 2 ans j'ai acheté une petite propriété résidentielle à L.A. et créée un espace de répétition et un studio", explique-t-il. "Il a une carte numérique 16 pistes, nous avons fait à peu près tout sauf la batterie [NDSF: Enregistré au NRG Studios comme pour World On Fire]. C'est juste très accueillant; cool et un endroit cozy."

"L'environnement est définitivement 'SLASH'"
, explique KENNEDY à propos de Snakepit Studios.
"Il y a beaucoup de choses qui, avec le temps, je suis venu à assimiler avec lui comme les dinosaures, flippers, photos de guitaristes comme Rory Gallagher et Keith Richards sur les murs, des trucs comme ça. Y a vraiment une vibe. C'était bon pour le processus de création".
Pour démontrer à quel point le processus de création était bon, KENNEDY parle des paroles d'une nouvelle chanson, "Serve You Right", qui dit-il était en partie inspiré par une peinture accrochée sur le mur de la salle de bain au Snakepit Studios - "une image de nonne diabolique ", dit-il. "C'est la seule façon de la décrire."
"C'est en fait une religieuse qui se masturbe", clarifie SLASH, puis il rit. "Je n'ai jamais parlé à Myles à ce sujet, mais les paroles qu'il a trouvées pour cette chanson, qui sont follement suggestif pour lui, je savais qu'ils étaient influencés par cette image."

Dinosaures et nonnes diaboliques à part, les sessions au Snakepit allaient vite. L'enregistrement a été achevé au début du mois de mai, date à laquelle l'album a été mixé et masterisé ... et ensuite rangé, comme SLASH est retourné sur la route avec G'NR pour une Tournée européenne. "C'était vraiment un sentiment étrange", dit SLASH. "Je n'ai jamais fait de disque où j'ai dû attendre quatre ou cinq mois pour qu'il sorte après nous l'avons enregistré. " Il rit. "Maintenant, je comprends ce que les acteurs ressentent après avoir fini de tourner un film ..." 

À l'heure actuelle, cette pause sera la dernière pause prolongée pour les Conspirateurs dans un futur prochee. Le groupe reprendra la route en septembre pour ce qui sera le début d'une grosse tournée à travers le monde.

"Nous allons faire les Etats-Unis cet automne, et je serai avec Guns N 'Roses en novembre et décembre " dit SLASH.
"Ensuite, nous nous réunirons et ferons l'Europe, et après cela, ce sera l'Amérique du Sud, Australie ... nous essaierons de visiter autant d'endroits que possible. Parce qu'autant j'adore le processus d'écriture et d'enregistrement d'un album mais quand je crée de la musique, c'est toujours avec intention qu'il devrait être joué devant un public. Pour moi, c'est toujours le endgame - donner des concerts avec le groupe et jouer de la musique live. C'est ce que j'aime le plus."

Vous pourriez dire, alors, que SLASH vit, en fait, un rêve. [NDSF: Living The Dream]  Mais il ri seulement en réponse.
"Eh bien, vous savez, le titre de l'album est en fait censé être une déclaration sarcastique à propos du monde dans lequel nous vivons en ce moment ", explique-t-il. "Je ne fais jamais de politique sur disques, mais c'était juste quelque chose qui est venu à l'esprit, ce pied de nez dirigé à des événements politiques sociaux à travers le monde. " Cela dit, SLASH poursuit: "Si vous le prenez dans le sens littéral, alors, oui,faire des disques et tourner et se lever sur scène tous les jours et jouer de la musique avec ces gars-là, c'est l'essence de vivre le rêve. Et c'est pourquoi j'étais déterminé à retravailler avec ce groupe et j'ai continué à le faire. Et j'ai toujours su que ça arriverait. Parce que l'histoire des Conspirators n'a pas écrit sa derniere ligne".

Slash france living the dream conspirators 2018 myles kennedy guns n' roses driving rain


Tracklist de l'album "Living The Dream"

1. Call of the Wild
2. Serve You Right
3. My Antidote
4. Mind Your Manners
5. Lost Inside the Girl
6. Read Between the Lines
7. Slow Grind
8. The One You Loved Is Gone
9. Driving Rain
10. Sugar Cane
11. The Great Pretender
12. Boulevard of Broken Hearts

> Tous les détails sur "Living The Dream"
> Commander les bundles Living the dream



Nous pouvons rajouter que Slash et les Conspirators seront de retour en Europe en Février 2019. L'info vient de Slash que nous avons rencontré sur la tournée européenne des Guns.

Comme d'hab, vous serez les premiers informés si vous nous suivez !



News lue 7165 fois.
Share
 | Les 5 dernières news Slash sur slash.gnrfrance.net


Calendrier des news
< 2018 >
JAN
2018
FEV
2018
MARS
2018
AVR
2018
MAI
2018
JUIN
2018
JUIL
2018
AOUT
2018
SEPT
2018
OCT
2018
NOV
2018
DEC
2018


> Archives News
> Dernières News