Interviews de
Slash
Page 1 - 2 - 3

 

Ça devait être un point crucial. Duff m’a toujours semblé comme étant d’un monde différent comparé aux autres et ses albums solo reflète bien cela.

 

Oui ça l’était. En fait Duff a auditionné pour le groupe de Slash et Steven Road Crew mais il n’aimait pas vraiment le style métal et recherchait plus quelque chose qui soit plus orienté punk. Il appréciait Slash comme guitariste mais il n’a juste pas prêté attention à cela. A ce moment-là il a rencontré Izzy et Axl car il vivait à quelques rues d’eux et leur chemins se sont croisés et Duff a rejoint le groupe. Par ailleurs, Duff avait une tournée de prévue à Seattle et Rob, le batteur et Tracii ont tous les deux quittés le groupe car ils ne voulaient pas partir en tournée, ils ne comprenaient pas comment ils pouvaient le faire ou faire toutes les choses relatives au logement et tous ces trucs. Ils ne voyaient pas un plan stable et clair pour la tournée. Ils venaient tous les deux de milieux stables et n’étaient pas autant engagés dans ce concept donc ils ont quittés le groupe mais Izzy et Axl s’en moquaient, ils avaient l’habitude de vivre dans les rues ou n’importe où dans le but d’y arriver. C’est possible qu’Axl ait appelé Tracii pour le virer, j’étais ami avec Slash et je n’étais pas très au courant de ce qu’il se passait mais je savais qu’ils ont eu une sorte décrochage avec Tracii concernant le concert au Troubadour et la tournée à Seattle. Enfin bref à la fin ils cherchaient un batteur et un guitariste donc naturellement Slash et Steven étaient les deux gars qu’ils voulaient pour la tournée et pour remplacer Tracii et Rob. Slash avait rejoint Black Sheep et jouait au Country Club quand les autres gars sont venus le voir pour lui demander de quitter le groupe. Du genre « On a un concert au Troubadour et après on a une tournée sur la côte Ouest, tu es partant ? » et il a accepté. Je lui avais dit de ne pas le faire parce que je pensais que ça n’allait pas durer longtemps, je veux dire j’adorais Izzy et Axl et je savais ce dont ils étaient capables mais d’après ce que j’avais vu à chaque fois qu’ils formaient un nouveau groupe, ça foirait pour n’importe quelle raison. Je ne pensais pas que ça allait durer et puis Black Sheep était assez connu et stable même si c’était un peu trop metal pour Slash. Biensur (Rires) il ne m’a pas écouté et quand j’ai vu la lineup au Troubadour, c’était clair qu’il se passait quelque chose de différent et de meilleur que tout ce que j’avais pu entendre ou voir. Ils se sont débarrassés de la double basse de Steven, ils l’ont camouflés ou se sont débarrassés d’elle mais il n’avait plus le choix que de jouer avec une basse simple. Je prenais des photos et j’ai remarqué soudainement qu’on pouvait entendre Axl sans la double basse et tout était plus lent avec un swing et un groove du fait que Steven soit forcé de jouer de cette façon.  Ils avaient écrit « Move To City », « Don’t Cry » et « Think About You » et ils étaient vraiment bons. Ils se sont envolés pour Seattle pour le Hell Tour et tout ce qui pouvait foirer, foira. La seule chose positive de cette tournée c’est que ça a liés les gars entre eux. Ils étaient comme des frères et avaient quelques bons concerts en plus de ça. Quand ils sont rentrés, ils étaient encore plus proches et c’était évident qu’ils formaient une bonne équipe. La première fois qu’ils sont rentrés du Hell Tour, ils se sont arrêtés au Canter’s Deli parce que A) ils étaient morts de faim et n’avaient pas mangés de vrai repas depuis deux semaines et B) ils avaient besoin d’une photo pour leur flyers pour quelques concerts prévus ici à LA.

C’est quand tu as pris la photo d’eux au Canter’s qui a fini comme couverture pour ton livre.

 

Ouais John et si tu regardes de plus près, tu verras leurs expressions faciales après qu’ils soient revenus de l’Enfer. Ils savaient qu'ils avaient quelque chose et qu'ils étaient sur le point de faire quelque chose de grandiose. Tout de suite après, le 20 Juillet, ils ont débutés avec « Welcome To The Jungle » au Troubadour et c'était le riff de Slash et Axl savait exactement ce qu'il pouvait faire avec. Ils ont commencés a faire des concerts et la foule grandissait de plus en plus. La première foule comptait 50 personnes, le suivante 70, puis 90 et on pouvait voir que la foule grandissait parce que chaque personne qui les voyait sur scène en parlait autour d'elle et le bouche-à-oreille a finit par marcher. Soudain, le 20 Septembre, ils ont joués « Roquet Queen » au Troubadour et en Octobre, LA Guns avait un concert mais un des membres est tombé malade et quelqu'un a proposé que les Guns N' Roses prennent leur place. Ils se sont pointés avec leurs fringues de tous les jours et ne l'ont pas vraiment pris au sérieux mais ils ont commencés a jouer « Paradise City » et c'était vraiment cool. Ils avaient toujours ces chansons prêtes a être jouées sur scène, la plupart d'entre elles avaient les même solos que sur les albums. C'était vraiment quelque chose et pas plus tard qu'en Décembre, ils ont joués « Nighttrain » et entre temps j'enregistrais tous ces shows et écoutais leurs chansons dans ma voiture en me disant « C'est vraiment excellent ». Deux semaines après, « My Michelle » a fait son apparition dans un set et je me disais « Ok, ce groupe cartonne et ils n'ont aucun mal a y arriver, c'est un groupe comme Zeppelin et pas seulement un petit groupe de glam d'Hollywood ».

 

La plupart des groupes à l'époque se battaient pour y arriver et il semble qu'ils ont voulus élargir leur registre de chansons en se concentrant que sur ça.

 

Exactement, au moins à cette époque là. Personne ne leur disait ce qu'ils devaient faire et ils ont juste continué à écrire encore et encore. En temps qu'outsider, c'était difficile de voir quelque chose qui pouvait les faire dérailler parce qu'ils étaient juste une bande d'assassins qui ne pouvait pas échouer. Je savais qu'ils étaient sur le point de se faire signer mais je ne pensais pas qu'ils cartonneraient à ce point là. Je pensais qu'ils seraient un groupe underground qui pourrait remporter des disques d'or mais je ne m’attendais pas a voir les disques de platines ou ce genre de choses.

 

Axl est un chanteur talentueux mais a cette réputation d'être quelqu'un de très difficile. Quelles ont été tes impressions sur lui?

 

Axl est une forte tête et il sait ce qu'il veut et l'obtient toujours. La première fois que je l'ai rencontré c'était lors d'une répétition et ils discutaient des arrangements sur « Anything Goes » et je me rappelle avoir fait un commentaire et a lui de me répondre en me regardant et ne sachant pas qui j'étais que ce n'était pas mes affaires et qu'il n'avait pas besoin de mon opinion. J'étais du genre « Oh. Ok, c'est cool mec, c'était juste une suggestion, tu n'as pas a m'écouter, c'est cool ». Après nous sommes devenus de bons amis et je n'ai pas vraiment eu de problèmes avec lui. Je l'ai vu être très frustré à certaines situations mais il ne m'a jamais mêlé à ça. Je l'ai vu se plaindre a d'autres gens et être quelqu'un qui a tendance a tout contrôler, par exemple, quand ils ont fait leur première démo, un des membres du groupe voulait une copie et Axl était du genre « Je sais pas » comme s'il voulait que rien ne se propage. Il voulait la garder, l'écouté et l'analysé pour être sur qu'elle soit bonne. Axl est un perfectionniste à l'extrême et tout doit être bon sinon ça ne va pas. Parfois il devait accepter les choses telles qu'elles étaient et comprendre qu'il ne pouvait pas tout contrôler. Les gens pouvaient filmer certains shows et il se pouvait qu'il oublie les paroles et devait accepter cela. Ce qui est intéressant c'est qu'ils ne se sont jamais disputés sur le processus d'écriture et les chansons s'écrivaient sans soucis, ça n'a jamais été une source de conflit ou de contrôle. Beaucoup de chansons prenaient forme grâce a quelques idées d'Izzy comme « My Michelle » ou « Nighttrain » et Slash apporterait une petite touche punk ou rock, l'intro sinistre de « My Michelle » venait d'Izzy mais sans Slash on n'aurait pas eu le riff monstrueux qui suit. Axl écouterait alors ces chansons et apporterait le swing et rassemblerait toutes les idées par la suite. On pouvait voir qu'Axl était important, pas seulement parce qu'il était le chanteur mais parce qu'il n'allais pas être d'accord avec tout.Si on aurait mit un de ces gars de côté, l'aspect de la chanson allait radicalement changer. Vers 85-86, l'ambiance du groupe était totalement démocrate, ils avaient tous la même place au sein du groupe.

 

Ils font partis de ces groupes de 5 qui ont des personnalités et des styles très captivants.

 

Oh totalement. Ils étaient rares dans leur genre car c'était pas seulement une question d'un ou deux trucs qui marchaient. Certains groupes ont un bon guitariste, un bon chanteur, un bon batteur ou de bonnes chansons ou encore des shows excellents mais avec les GNR c'était la totale. L'addition de tout ça était meilleure que le nombre individuel. Ils avaient tous les éléments qui collaient bien ensemble comme dans un puzzle. J'ai remarqué que le processus d'écriture était sans efforts et démocratique et c'est qui m'a semblé avoir changé. Ils avaient quelques chansons pour l'album « Lies » en 1988 mais je pense que les choses ont changées a ce moment là. C'était assez dur d'avoir quelques chansons venant d'eux car je pense que c'était dû simplement au fait qu'ils ne vivaient plus ensembles comme avant. Avant ils vivaient tous dans ce petit espace consacré a leur répétions et leurs instruments et ils écrivaient naturellement comme tout bon musicien. Du genre « Hey, regarde ça » et l'autre de dire  « Ouais ouais tu as quelque chose mais que dirais-tu si on change ça et qu'on rajoute ça ? » ou encore « Je travaille sur quelque chose, on pourrait rassembler les deux ». Après 1987, ils avaient tous leur maison ou appartement et cette dynamique a changée parce qu'ils avaient tous leur studio et ils écrivaient et complétaient tout ça chacun de leur côté. Après, ils envoyaient la chanson aux autres qui ne pouvaient pas vraiment faire quelque chose de plus comme à l'époque où ils travaillaient partie par partie.

 

Nous avons parlé de Steven et il est connu pour être plein d'énergie et a fond dans tout ce qui touche au Rock And Roll et ses pièges. Il a dit « J'ai consommé de la drogue parce que je voulais le faire », il a vraiment voulu personnaliser le « Rock And Roll, je fais la fête tous les soirs ». Tu penses qu'il y avait une différence entre le fait que Steven faisait la fête et son mode de vie ou sa vie de star contrairement à Slash et spécialement Axl ?

 

Steven a toujours été fan de Kiss et voyait tout avec cette vision orientée Kiss, il était comme un enfant de 8 ans, comme une pile électrique. Comme tu le sais, Paul voulait les produire et Steven était le seul qui était super excité à ce sujet alors que les autres ne l'étaient pas. Personne ne voulait cette association mais Steven était prêt pour ça. Concernant la consommation de drogues, Izzy était toujours en tête. Lui et sa petite amie étaient les accrocs et je ne l'appréciais pas vraiment à ce moment là car je ne partageais pas le même avis que lui sur la drogue. Slash buvait beaucoup mais ce n'était pas vraiment un souci. A ce moment, ils ont été signés et les habitudes d'Izzy et Desi ont quelque peu influencées Steven et Slash et c'est devenu un problème. Duff n'aurait jamais touché à l’héroïne, car à l'âge de 15 ans, sa petite amie est morte dans ses bras suite à une overdose d'héroïne. Peu importe ce que Duff a fait, et j'ai conscience qu'il a fait des mauvaises choses, il ne touchera pas à ça. Axl était aussi dedans pendant un petit moment et ils essayaient tous de le me cacher mais je les voyais se battre et ils voulaient que je leur apporte a manger et moi je leur disais « Non, je ne t'apporterais pas de nourriture parce que tu balances ton fric pour de l'héroïne ». Je leur apporterais de la nourriture quand ils seraient entrain de s'acharner en temps que musiciens qui passeraient leur temps a dépenser leur argent en flyers, cordes pour leur guitare mais surtout pas parce que se sont des musiciens sous contrat qui dépensent leur fric pour se défoncer ou faire un bad trip. J'étais un peu dans une position de maman pour eux. (Rires)

 

Ils ont fait rire l'univers tout entier en virant Steven parce qu'il se droguait, je me demandais qu'elle fût ton opinion sur ce qu'il a apporté au groupe ou en quoi le groupe a changé après son départ. Avait-il un certain style qui était difficile a remplacer ou reproduire ?

 

Il l'a fait. Il avait quelque chose de spécial et ceci est très important car Duff et Izzy étaient aussi batteurs et pouvaient en quelque sorte voir toutes ces choses du point de vue d'un batteur et étendre son jeu ou dans certain cas, s'asseoir et jouer une différente partie que Steven pouvait retravailler et apporter quelque chose à partir de ça. Ça ne veut pas dire que Steven n'écrivait pas, au contraire mais à certains moments je voyais que les gars pensaient de cette manière là. Aussi dans l'interview d'Alan Niven, il a dit quelque chose qui a beaucoup de sens, comme le fait que Steven n'a pas été viré parce qu'il se droguait mais plus parce qu'Illusion était  beaucoup plus différent et il ne comprenait pas tout. C'était un virage à 360° comparé au matériel groovy et swing qu'Appetite avait et ça demandait moins de Rock And Roll et plus de prouesses techniques à la batterie qui correspondait plus a un batteur du niveau de Matt Sorum. Si vous écoutez une chanson comme « Locomotive » ce qu'à dit Niven prend tout son sens. Ca contient presque ce truc très surréel et machine. Bien sur, quelques chansons comme « Don't Cry » dataient déjà et il pouvait les interpréter mais pour la plupart, spécialement les idées d'Axl, le groove changeait et l'écriture était très différente.

Page 1 - 2 - 3
 | Les dernières news concernant les interviews de Slash
> Autres interviews de Slash

> Archives News
> Dernières News