Interviews de
Slash
Page 1 - 2

Velvet Revolver ? Une belle réunion de crapules ! Prenez ces deux là, Duff et Slash, ex Guns N' Roses, le cirque promotionnel n'a plus aucun secret pour eux !

A la veille de la sortie de Contraband, premier album de Velvet Revolver qui voit nos deux compère retrouver leur compagnon Matt Sorum et s'acoquiner avec le drogué notoire Scott Weiland, tout est parfait dans le meilleur des mondes ! Un groupe réuni par le destin, une alchimie musicale retrouvée et une confiance avouée quant aux capacités de cette nouvelle formation... Il faut dire que depuis la dissolution progressive de Guns N' Roses (entre1992 et 1996), passé durant cette période du statut du plus grand groupe hard rock à celui de grosse bouffonerie orchestrée par un Axl Rose mégalomane et cinglé, Duff et Slash s'étaient que peu retrouvés sous les feu des projecteurs. Des projets salués par la critique pour le premier avec Neurotic Outsiders et Loaded, mais dont le succès public resta d'estime, et quelques albums qui ne firent pas grand bruit avec Snakepit pour le second. Cette fois, en revanche, la presse s'affole, le public est curieux. Sauront-ils combler nos attentes ?

Ecrit : Olivier Drago

 

 

Raconter nous un peu l'histoire de Velvet Revolver...

Duff : Une de nos amis, Randy Castillo (batteur de Mötley crüe, Ozzy Osbourne) est décédé en mars 2002. j'étais à Seattle à l'époque. Slash et Matt se sont retrouvés à ses funérailles. Il fut alors question de monter un groupe pour donner un concert dont les bénéfices seraient destinés à la famille de Randy. Matt et Slash m'ont passé un coup de fil.accompagné par deux gars de Buckcherry pour compléter le groupe, nous avons donc  joué un set de six titres, qui nous n'avions répété que la veille. Slash, Matt et moi n'avions pas réellement rejoué ensemble depuis longtemps. Enfin si, mais pas dans un contexte tel que celui-ci : jouer ensemble, nos propres morceaux sur scène, ce n'était pas arrivé depuis des années.  Ces derniers temps, nous nous étions retrouvés pour jouer un ou deux titre sur l'album d'Izzy Stradlin, ou alors le temps de faire quelques reprises lors du Sundance Film Festival en 2003, mais rien de comparable avec cette fois-là, l'énergie dégagée était différente. A l'époque, j'étais totalement concentré sur mes études, j'étudiais le jazz dans une ambiance très sérieuse. En comparaison, cette répétition me fit l'effet d'une bombe, cette alchimie entre nous, je n'y croyais pas ! Non pas que je l'aie oubliée, mais je n'avais pas eu de telles sensations depuis un moment. A l'époque, il y'avait eu mon groupe Loaded, mais il s'agissait plus d'un projet personnel. Je devais d'ailleurs effectuer une tournée européenne avec Loaded, mais suite au concert pour Randy, j'ai tout annulé.

 

Slash : Nous avons tous abandonné nos projet en cours suite à cette répétition et ce concert, je bossais avec le guitariste des Black Crowes, Matt travaillait sur un album solo...

Duff : Le public était vraiment dingue lors de ce show, Steven Tyler nous a rejoint sur « Mama Kin », c'était un concert de folie. Nous ne pouvions faire autrement que continuer. Durant à peu près deux mois, nous avons poursuivi l'aventure avec les deux gars de Buckcherry. Ce sont de bons musiciens, mais quelque chose n'allait pas, nous voulions pousser les choses plus loin, il y'avait une grande attente de la part du public. Ils nous ont donc quitté... J'ai tout de suite pensé à Dave Kushner, le guitariste de Loaded. Lui et Slash se connaissent depuis le lycée. Il est très bon sur scène, utilise plein d'effets, c'est un guitariste qui joue de manière très moderne.

 

A aucun moment vous n'avez songé à Izzy Stradlin ?

Nous ne voulions pas devenir un Guns N' Roses sans Axl. Nous avons jammé avec Izzy, mais ça s'est arrêté là. Izzy est l'un de mes meilleurs amis, je l'ai vu avant de partir en promo, il est content pour nous, mais il n'aime pas tourner, faire de la promo etc. son truc lui, c'est faire des concerts, par-ci, par-là. Nous jouons avec lui dans Camp Freddy, un jam band de L.A avec Perry Farrel, Steven Tyler.

Il ne nous restait donc qu'à trouver un chanteur. Nous avons écouté des centaines de CD. Le problème avec les années 90, c'est que la plupart des chanteurs n'étaient que des copies de Layne Staley et Eddie Vedder. Layne était un chanteur brillant, Eddie est un très bon chanteur, tous les gars que nous avons écoutés étaient doués, mais bon... Sans compter ceux qui voulaient imiter Axl ! Non, nous voulions quelque chose d'original !

 

Arrive donc Scott...

Non, disons que nous avions pensé à lui dès le début, car ma femme et la sienne se connaissent. Un jour il m'a demandé ce que je faisais. Je lui ai expliqué que j'étais en train de monter un nouveau groupe avec Slash, que nous répétions, que nous avions des titres prêts et que nous cherchions un chanteur. Je lui ai dit de ne pas hésiter, de passer pour écouter ce que nous faisions. Il était intéressé, mais ça ne s'est pas fait, car il est parti en tournée avec les Stone Temple Pilots peu de temps après cette discussion. Quelques mois plus tard, son manager nous a téléphoné. Entre temps, nous avions bien sûr auditionné du monde, certaines des cassettes que nous avions écoutées étaient assez bonnes pour que nous fassions se déplacer quelques gars... bref, son manager nous appelle et nous dit « Les Stones Temple Pilots splittent, passez un coup de fil à Scott ». nous venions d'avoir plusieurs propositions pour des B.O de films, dont celle de The Hulk. Nous n'avions pas de pression, rien, il nous suffisait d'enregistrer un titre, « Set Me Free ». Lorsque Scott a commencé à chanter, nous avons su de suite qu'il était le bon. Pour consolider la formation, nous avons donné un show à Los Angeles : ce fut explosif, dangereux, incontrôlé, tout ce que le rock n' roll doit être en fait !

 

On dit que vous aviez aussi auditionné Sebastian Bach, l'ex Skid Row...

Oui c'est vrai.

 

Que vous aviez songé à Mike Patton un temps...

Slash : Oui, enfin il n'a pas été auditionné, nous sommes entré en contact avec son manager qui nous a dit qu'il était trop occupé avec Tomahawk et quatre autres groupes. Nous avons aussi auditionné un anglais, un mélange de Perry Farrel et Mike Patton justement, je crois d'ailleurs qu'il va présenter un show sur MTV, mais peu importe, Scott est le bon !

 

Page 1 - 2
 | Les dernières news concernant les interviews de Slash
> Autres interviews de Slash

> Archives News
> Dernières News